bg image

En tête Langue des signes

Contenu Langue des signes

ATELIER

LANGUE DES SIGNES

 

L’ association Octroi a proposé une découverte de la « culture sourde » dans des établissements scolaires, centres de loisirs, et autres institutions accueillant enfants comme adolescents. ( école primaire la Prairie)

A l’ appui de leur expérience personnelle, des intervenants sourds et malentendants ont sensibilisé un jeune public au monde vécu par les personnes atteintes de surdité : un monde qui se dérobe à la logique du handicap pour laisser entrevoir une multitude de possibles et d’ expériences singulières.

Le récit des intervenants, ainsi que les ateliers mis en place, ont permis aux enfants de découvrir une condition, pour le grand nombre, encore énigmatique : la privation d’un sens et l’apprentissage qui accompagne la vie des sourds malentendants. A cette occasion, cette sensibilisation s’ est attachée à montrer la diversité et la richesse de la « culture sourde » à travers notamment la langue des signes.

Objet de vie, objet de pédagogie, la langue des signes représente étonnamment tout sauf une situation de mutisme. L’ étendue des expressions disponibles avec le corps humain force l’imagination : les mains deviennent un outil de communication, les expressions du visage donnent vie au dialogue, intensifient le sens, les émotions, quand le reste du corps dessine la situation dans l’espace et met en scène les diverses actions.

En étant sensibilisés à la « culture sourde », les enfants découvrent de façon plus concrète les différences qui composent la société. L’exemple de ces ateliers témoigne aussi des nombreuses « ouvertures » possibles dans cet espace construit par les locuteurs en langue des signes : une conscience nettement approfondie du corps, de son expressivité, et du bien-être qui souvent l’accompagne.

Octroi a développé ce projet avec une conviction simple : plus les contacts entre les entendants et les sourds se manifestent précocement dans la vie de l’enfant, plus la communauté sourde trouvera dans la société civile des points d’attaches, des réflexes leur permettant une plus large intégration dans l’environnement familial ou professionnel.

 

Revenir à l’historique